Lettre de Mustafa suite aux "réponses" de Daras et Gerkens

En Hors-Château, le 13 février 2008

José,

J’accuse réception de ton courrier de ce jour. Je t’en remercie et précise, en passant, que ‘Mustafa’ s’écrit avec un « f » et non avec « ph ».

En ce qui concerne la première question

Je souhaite que tu répondes à cette question, te disais-je, après avoir relevé dans la lettre du 15 juillet 1998, l’objet précis de la demande que j’avais adressée aux parlementaires fédéraux Ecolo. Demande qui était favorablement accueillie et qui aurait heurté le principe de séparation des pouvoirs, et rencontré le refus catégorique du Ministre de la Justice de répondre à des questions relatives à un dossier personnel, notamment. Et après avoir répondu à la question de savoir qui a conçu et élaboré le contenu diabolique de cette même lettre. Thierry DETIENNE, seul ? Si oui, tu lui demanderas, José, de le confirmer par écrit.

D’avance, je te remercie de bien vouloir répondre à la question.

En ce qui concerne la deuxième question

L’histoire tordue que tu racontes, en laissant croire que tu réponds à la question posée, est terrifiante parce qu’elle est le pure produit de la perversion du langage dont tu as le secret. En effet, j’avoue que je ne comprends pas du tout le rapport entre le terme « terrorisme d'état » et ce qui se passait entre nous en 1998.

Dois-je comprendre, par exemple, que tu aurais perçu que je me serais proclamé en Hors-Château victime d’un « complot » organisé par toi, et que l’utilisation de ce terme ne se justifiait pas. Que, dès lors, tu aurais considéré que l’utilisation du terme « terrorisme d'état » ne justifiait pas non plus concernant l’acte par lequel j’ai été visé le 21 juin 1995 et qu'il fallait, selon toi, le traduire par « un complot ». De cette façon, tu prouvais que l’utilisation d’aucun terme ne se justifiait pour qualifier l’acte par lequel j’ai effectivement été visé.

D’avance, je te remercie de bien vouloir préciser ‘ta perception’.

En ce qui concerne la troisième question

"Qui parmi vous aurait contesté les faits reconnus dans le courrier du 13 janvier ?"Selon ta réponse, dois-je comprendre que tu confirmes les explications et réponses fournies dans tous les courriers que je cite, y compris les explications et réponses fournies dans le courrier du 13 janvier que je cite également ?   D’avance, je te remercie de bien vouloir porter la précision importante à ta réponse ou de répondre à la question posée.

En ce qui concerne la quatrième et la cinquième question

Je te remercie pour les réponses et j’en ferai part à Danièle REYNDERS. Je tiens à préciser cependant que je ne doute pas un seul instant que viendra un jour où tu rendras compte de tes actes.

Et enfin, en ce qui concerne la reconnaissance ou non des faits

Silence radio !

D’avance, je te remercie de bien vouloir y répondre (voir ma lettre du 12 février courant).J’espère te lire, et quitter ‘Hors-Château, au plus tard le jeudi 14 février 2008 à 22.00 heures, comme je l’ai souligné dans ma lettre de ce jour, que j’avais rédigée avant de lire tes ‘réponses’.

Mustafa Üner SARI

N.B. : J’ai trouvé inconvenant de te faire accompagner par Muriel GERKENS qui m’avait promis de ne jamais répondre aux questions lors de notre entretien du 8 octobre 2007, en présence ‘hasardeuse’ de Madame Carine RUSSO, Sénatrice.

Les commentaires sont fermés.