Une mise au point

Liège, le 11 mai 2006

Monsieur le Procureur Général,

Concerne :votre courrier du 11 mai courant ayant pour seul but de masquer la vérité en lui donnant l’éclairage qui la rend trompeuse.

Eu égard à la réponse que j’ai réservée à votre courrier cité sous rubrique, puis-je vous prier de bien vouloir lire les paragraphes 2.2 et 2.3 de ma lettre ouverte du 29 août 2005 adressée à vous-même et à Madame la juge d’instruction D.REYNDERS.

Et d’attirer votre attention sur le paragraphe 4.6 de cette même lettre où vous découvrirez ceci : « Corrompu se dit de quelqu’un engagé ou qui s’engage par la solidarité, la persuasion, l’indifférence, par des dons ou des promesses à agir personnellement ou à faire agir un tiers contre sa conscience et surtout contre son devoir. »

Ceci étant dit, il ne me paraît pas raisonnable de conclure à un quelconque « COMPLOT » qui serait dirigé contre les magistrats et auxiliaires concernés de votre Parquet, notamment, ou qui viserait à déstabiliser l’institution judiciaire.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Procureur Général, l’expression de ma respectueuse considération.

Mustafa Üner SARI

Gréviste de la faim

Les commentaires sont fermés.