Réponse de M.Sari

Liège, le 11 mai 2006 

Monsieur le Procureur Général, 

J’accuse bonne réception de votre courrier de ce jour qui, à mon estime, ne mérite aucune considération. 

Je suis désolé de vous dire que j’irai jusqu’au bout dans l’exigence légitime du respect de la loi, du droit et de la vérité. 

Dans l’attente de lire vos réponses à deux questions que je vous ai soumises dans ma lettre du 10 avril dernier, je vous prie de recevoir, Monsieur le Procureur Général, l’expression de ma respectueuse considération. 

Mustafa SARI

Gréviste de la faim.

Les commentaires sont fermés.